Économiser l’eau

Parzootropmod1 Posted Nov 6, 2013

Économiser l’eau

économiser l'eau

Quelques trucs pour économiser l’eau, faciles à mettre en oeuvre et qui viennent en complément des recommandations habituelles comme préférer la douche au bain, fermer le robinet quand on se lave les dents, chasser les fuites…

– Placez dans le réservoir de vos toilettes une brique ou une bouteille d’eau pleine. Ainsi, à chaque tirage de chasse vous économiserez 1 ou 2 litres.

– Installez une chasse d’eau économique (3/6 litres) ou  encore mieux, préférez les toilettes sèches !

– Lorsque vous faites couler l’eau chaude pour qu’elle atteigne la température voulue, placez un seau ou une bassine sous le robinet.
Vous pourrez ensuite verser cette eau dans les toilettes pour économiser une chasse d’eau ou  arroser vos plantes.

– Équipez votre robinetterie de systèmes tels que réducteurs de débits, mitigeurs, mousseurs…

– Récupérez l’eau de pluie (non potable si non filtrée) pour l’arrosage des plante, la chasse d’eau, le bricolage…

– Au jardin, 1 binage vaut 2 arrosages ! Et si vous arrosez, faites-le le soir.

Parzootropmod1 Posted Nov 6, 2013

Faire son pain

pain levain

Pourquoi faire son pain ?
J’ai envie de dire tout de suite : « pour le plaisir ! » Car oui c’est un vrai plaisir que de pétrir sa pâte, la voire lever, sentir l’odeur du pain qui cuit dans la maison…
On peut aussi dire qu’il conservera ses qualités plus longtemps que la plupart des pains achetés dans le commerce.
Vous pourrez également en maîtriser la composition, en sel par exemple et vous assurer de l’absence des conservateurs gluten ajoutés et autres agents de saveurs.

Prêt pour l’aventure ?

———————————————————————-

Pour un pain de 750g environ :

500g de farine (complète, aux céréales, T85 ou T60, bio si possible…)
20g de levure de boulanger (ou 80g de levain si vous en avez)
1 ou 2 cuillère à café de sel (de Guérande évidement !) selon votre goût
300 ou 320ml d’eau tiède (selon le type de farine, de levure…)

———————————————————————-

Réveillez la levure en la diluant dans un peu d’eau tiède (22/25°)

Lorsque la levure est bien mousseuse, mettre la farine dans une jatte ou un cul de poule et y verser la levure.
Verser le sel dans l’eau tiède, mélanger et verser dans la farine.

Mélanger pour obtenir une pâte homogène. Couvrir avec un torchon humide et laisser reposer dans le coin le plus chaud de la cuisine.

Quand la pâte a bien gonflé (entre 1h et 2h selon la température ambiante) abaisser la pâte et la pétrir.
Le but de cette opération et d’intégrer un maximum d’oxygène dans la pâte.
Avec l’expérience vous saurez combien de temps de pétrissage pour quelle type de farine ou quel type de pain.
Disons que pour commencer, 15 ou 20mn suffiront.

Laisser à nouveau reposer la pâte.
Ce temps de repos donnera également son goût au pain, alors expérimentez !

Abaisser à nouveau le pâton et mettez le en forme.
Mettre le four à chauffer (th. 8 ou 9 temp. 250/270°)

Enfourner à chaud et cuire environ trente minutes. Après 20mn, vous pouvez ouvrir le four et regarder où en est la cuisson, selon votre goût.
Pour savoir si le pain est cuit, soulevez le et tapoter le dessous. Si le son est mat, le pain est cuit.

Bon appétit !

Parzootropmod1 Posted Nov 6, 2013

Vive le compostage !

 compostage

Bientôt, un grand nombre de communes mettront en place des systèmes de pesée des ordures ménagères.
Certes c’est un argument pour se mettre au compostage, mais ce n’est pas le seul.
Si vous jardinez ou si vous connaissez des jardiniers amateurs, cet apport en humus de qualité est un atout pour récolter de beaux légumes.

Et je passe sur la satisfaction de contribuer à diminuer son empreinte écologique !

Le compostage, c’est quoi ?

Le compostage est un processus biologique de conversion des matières organiques en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau : le compost.

compost

C’est un processus naturel, qui met en oeuvre un ensemble de micro et macro-organismes et petits animalcules.
Ces micro-organismes se nourrissent du sucre, des protéines, de la cellulose et autres qui constituent nos déchets organiques.

Le compostage est un élément important dans le recyclage de nos déchets.

Que faut-il pour faire son composte ?

Si vous habitez en maison avec un petit jardin ou de la surface herbée, vous pouvez composter en tas, en silo ou en fût.
Un endroit pas trop exposé aux intempéries pour faciliter la gestion de l’humidité sera à privilégier pour le tas et le silo.

compost tas  Composte en tas

compost_silo  Composte en silo

compost en fut  Composte en fût

Si vous êtes en appartement, le lombricompostage ou vermicompostage est pour vous !

lombricomposteur  Lombricomposteur

À la différence du compostage en extérieur, le lombricompostage, comme son nom l’indique, nécessite l’apport de vers (lombrics) qui vont se charger de décomposer vos déchets organiques.
Garanti sans odeur et de faible encombrement.

Je mets quoi dans mon composteur ?

Les matières carbonées : branches (fines ou broyées), feuilles mortes, paille, papier et carton sans encre ni colle, coquilles d’œuf et de noix/noisettes, essuie-tout, tissus naturels, sciure, cendres, copeaux…
Les matières azotées : épluchures de fruits et légumes, résidus de tonte, tailles de haie, feuilles vertes, restes de repas (ni sauce… ni viande !)

D’une manière générale, concassez les coquilles, broyez les branches épaisses, déchirez le papier et le carton…
Bref facilitez le travail des micro/macro-organismes et petites bêtes.

Ne pas introduire de plantes toxiques ou malades.

Quand le compost est prêt, cela se voit. Vous avez entre les mains un terreau brun/noir, à l’odeur de sous-bois, friable et sans restes identifiables.
Vous pouvez dès lors l’utiliser au jardin, en nourrir vos plantes d’intérieur ou l’offrir autour de vous.

Parzootropmod1 Posted Nov 8, 2013

Faire son levain

levain

 

Pour ceux qui préfère, pour des raisons de sensibilité, de goût ou d’autonomie, préparer leur pain au levain plutôt qu’à la levure boulangère du commerce, voici une recette simple et efficace.
Mais avant tout, quelques précisions.
Le pain au levain possède des qualités gustatives différentes du pain à la levure boulangère.
Un goût plus « acide », une texture plus élastique.
La « pousse » sera plus longue et moins prononcée.
Au début il y aura quelques risques de ratage… Mais après quelques expériences, le résultat vous enchantera !

Pour faire votre levain-chef

Le levain-chef servira de base au levain tout point qui sera utilisé pour faire le pain.

Une tasse de farine (préférer les farine complète, bio si possible)
La même tasse d’eau tiède (eau minérale ou dé-chlorée)

On mélange